En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous permettre et faciliter la navigation sur le site notamment en mémorisant vos préférences de navigation définies au cours de votre session.

Contact

contact@cnebmn.org

Info

Le Collège étudie les problèmes posés par l’enseignement et la recherche en biophysique et en médecine nucléaire et représenter les enseignants de biophysiques et de médecine nucléaire auprès des autorités nationales.

Connexion

Dominique Ducassou en janvier 2014, lors d'un des derniers conseils municipaux auquel il avait participé QUENTIN SALINIER Médecin, homme politique et musicien, il s’est éteint dans la nuit de mardi à mercredi, apparemment suite à un malaise cardiaque.

La nouvelle a fait l’effet d’une massue ce mercredi matin à Bordeaux, autant dans le milieu de la médecine que dans celui de la culture : Dominique Ducassou est décédé dans la nuit, vers 1 heure du matin, apparemment suite à un malaise cardiaque. Né en 1943 à Bayonne (il aurait eu 75 ans le 13 mai prochain), il avait été chef du service de médecine nucléaire au Centre hospitalier universitaire de Bordeaux, président de l’université de Bordeaux II, et membre du Conseil supérieur des bibliothèques. Dans ce cadre, il avait été l’auteur de nombreuses publications scientifiques.

Proche de Juppé

Mais Dominique Ducassou était aussi une personnalité politique et culturelle. Entré sur le tard en politique, en 1992, avec l’étiquette RPR, il avait rapidement été élu vice-président du Conseil régional, à l’époque de Jacques Valade. Il avait ensuite été un proche d’Alain Juppé lors de son accession à la mairie de Bordeaux. Pour les relations avec l’enseignement supérieur d’abord, puis, à partir de 2001, à la Culture, poste qu’il a occupé jusqu’en 2014. Durant cette période il avait aussi présidé le conseil d’administration de l’Opéra national deBordeaux.

Trompettiste brillant, homme chaleureux et jovial, Dominique Ducassou aura marqué l’esprit de plusieurs générations de Bordelais. Notre ancien collègue Hervé Mathurin lui avait notamment consacré une biographie